Vous êtes dans : Accueil > Un particulier > Protégeons nos enfants des écrans

Protégeons nos enfants des écrans

le 20 janvier 2020 par Didier Robino

A l’heure où plusieurs études (1) semblent s’accorder sur le constat que l'utilisation quotidienne et prolongée d'écrans pourrait engendrer certains retards de développement du cerveau chez les plus jeunes, il paraît urgent d’adopter une démarche proactive dans ce domaine…

En effet, il semblerait que les enfants usant de manière exagérée smartphones, tablettes tactiles et consoles de jeu, notamment avant de se rendre à l’école (2), seraient davantage sujets à un amincissement précoce du cortex et à des troubles primaires du langage.

Ces suspicions s’ajoutent bien entendu aux autres désagréments facilement détectables par l’entourage de l’enfant, ainsi que par les professionnels de l’éducation et ceux de la santé, tels que les perturbations du sommeil ou les problèmes de concentration…

Dès lors, on ne saurait que trop conseiller aux parents de consulter les conseils du CSA pour un bon usage de ces médias, adapté à chaque âge.

Parmi les recommandations que l’on pourrait qualifier de « bon sens », on retiendra par exemple le fait qu’il est indéniablement dangereux d’utiliser les écrans en tant que « baby-sitters » ou dans le seul but de calmer l’enfant. Ajoutons qu’avant 6 ans, ces « boîtes à images » n’ont aucun intérêt et que pour les moins de 3 ans, elles doivent être strictement prohibées !

Rappelons enfin que dans tous les cas, il est primordial de privilégier le dialogue avec l’enfant, a fortiori lorsqu'il a été exposé à des scènes inappropriées…

Consultez la brochure « Utiliser les écrans, ça s’apprend  ».

A consulter également les épisodes de la série « La famille tout-écran  », produite par la CAF.

(1) Dont notamment la contribution « Exposition des jeunes enfants aux écrans et troubles du langage  », réalisée par l’université de Rennes.
(2) Outre le matin, il faut éviter de leur laisser l’accès aux écrans pendant le repas, avant de s'endormir, et bien sûr de laisser ces derniers dans leur chambre.

Partager cette page