Vous êtes dans : Accueil > Un particulier > Les grandes oreilles des objets connectés

Les grandes oreilles des objets connectés

le 3 mars 2020 par Didier Robino

Insidieusement, les objets du quotidien deviennent de plus en plus intelligents et connectés, et leur utilisation n’est pas toujours dépourvue de risques, notamment pour votre vie privée…

Qui pourrait en effet soupçonner qu’une balance, une montre, ou même un simple jouet puissent collecter autant de données sur votre compte ? C’est pourtant bien trop souvent la triste réalité !

Car ces petites merveilles, si elles s’avèrent bien pratiques, sont également fort indiscrètes. Sans que vous n’en ayez systématiquement conscience, les renseignements qu’elles glanent revêtent une grande valeur pour nombre de firmes, qui disposent de toute l’expertise pour les exploiter, voire les monnayer…

Mais ce n’est pas tout : ces appareils ne sont pas à l’abri d’un piratage. Dès lors, ils peuvent constituer une porte d’entrée vers d’autres éléments de votre vie « numérique », avec les conséquences désastreuses que l’on devine.

Dès lors, quelques précautions s’imposent, comme le fait de limiter l’usage de ces produits au strict nécessaire, ou encore de veiller à créer un mot de passe distinct pour chaque périphérique ou application, sans oublier de couper le microphone des assistants vocaux, lorsque vous n’en avez pas l’utilité.

Quoi qu’il en soit, on ne saurait que trop conseiller la lecture attentive de la fiche de la DGCCRF consacrée à ce sujet, ainsi que celles de la CNIL

Consultez la fiche de la DGCCRF.

Consultez les fiches  de la CNIL.

SUR LE MÊME THÈME :

Partager cette page