Vous êtes dans : Accueil > Un particulier > Débusquez aisément les numéros surtaxés

Débusquez aisément les numéros surtaxés

le 16 novembre 2020 par Didier Robino

Numéros surtaxés © Dragana_Gordic - Freepik

Il n’est jamais très agréable de découvrir sur sa facture téléphonique des surcoûts occasionnés par l’appel de certains services …

Fort heureusement, la loi est désormais du côté du consommateur (*), puisque les plateformes de renseignement ou de réclamation proposées par les professionnels, notamment dans les domaines de la vente à distance ou des communications électroniques, sont tenues de mettre à disposition de leur clientèle des numéros gratuits ou dont le coût n’excède pas celui d’un appel local.

D’une manière générale, certains « préfixes » doivent éveiller votre attention. En effet, les numéros à 10 chiffres commençant par 081, 082 ou 089, ceux à 4 chiffres commençant par 1 ou 3, ou encore ceux 6 chiffres commençant par 118, ont de grandes chances d’être « surtaxés ». Méfiez-vous également des messages automatisés vous demandant de rappeler un correspondant : il s’agit souvent d’arnaques.

Notons enfin que l’association de consommateurs « Quechoisir  » met régulièrement à jour une liste relativement exhaustive des centres de relation-client de divers opérateurs œuvrant dans des secteurs aussi variés que le commerce, le transport et la livraison, l’énergie, les banques, les assurances, etc.

Le saviez-vous ? En cas de doute, sachez qu’il existe « INFOSVA », un « annuaire inversé », mis à disposition par l’AFMM (Association française du multimédia mobile). Il vous permet de connaître la tarification appliquée à un numéro d’appel. En savoir plus .

En outre, si vous estimez être victime de pratiques frauduleuses, un service dédié peut être saisi par l’intermédiaire de votre téléphone mobile (envoyez un sms au 33700) ou depuis un ordinateur au 33700.fr

Consultez la fiche de la DGCCRF.

Consultez la liste des principaux numéros de services clients gratuits.

(*) Loi LME de 2008 - Loi « pour le développement de la concurrence au service des consommateurs  » de 2008.

Partager cette page