Vous êtes dans : Accueil > Services Particuliers > Dev. Durable > Pourquoi ne pas le réparer vous-même ?

Pourquoi ne pas le réparer vous-même ?

le 5 février 2018 par Didier Robino

Economique, écologique, l’autoréparation est à la mode : et si vous vous y mettiez ?

Comme le montre une récente enquête (1), co-réalisée par l’ ADEME, 1 français sur 2 s’est déjà essayé à l’autoréparation ; dès leur première tentative 8 sur 10 sont parvenus à diagnostiquer la panne et 60 % ont même réussi à remettre l’appareil en service !  

On trouve désormais facilement de nombreux didacticiels gratuits sous forme de vidéos en ligne, et de plusieurs sites spécialisés mettent à disposition des conseils et des forums d’entraide. En outre, il ne faut pas oublier qu’en dehors d’Internet, faire appel aux connaissances techniques d’un proche est souvent plus direct et convivial.

Par ailleurs, il existe également de nombreuses structures (2), dont certaines sont organisées en réseau, proposant de vous prêter ou louer locaux et outils, et, le cas échéant, vous prodiguer des recommandations au cours de la réparation...

Notons enfin que certains industriels ont pris la mesure des souhaits des consommateurs. Lutte contre l’obsolescence programmée, simplification du démontage des appareils, disponibilité des pièces détachées font, depuis quelques temps, partie de leurs préoccupations (3)…

Consultez les sites proposant des tutoriels d’autoréparation (liste non-exhaustive).

A consulter également, la synthèse du rapport « Panorama de la deuxième vie des produits en France  ».

(1) Consultez l’infographie – Consultez la synthèse de l’enquête.
(2) Réseau «  Repair-cafés  », réseau «  Envie  », réseau «  heureux-cyclage  » réseau «  Selfgarages  », etc.
(3) Consultez à titre d’exemple la page du constructeur SEB consacrée à ces thématiques.

Partager cette page