Vous êtes dans : Accueil > L'essentiel de l'actu > Pour une meilleure prise en charge des « dys »

Pour une meilleure prise en charge des « dys »

le 1 mars 2018 par Didier Robino

Les TSLA, parfois désignés sous le terme générique de «troubles dys  » (*) touchent environ 8% des enfants en âge de fréquenter l’école : un ouvrage présentant l'organisation d'un parcours de santé adapté vient de paraître…

Conçu par la HAS à l’intention des familles, mais également du corps enseignant et des thérapeutes, le guide comporte un certain nombre de tableaux décrivant les signaux d’alerte à prendre en compte, et les actions à mettre en œuvre pour chaque situation. Il présente en outre les différents scénarios d’une prise en charge pouvant comporter jusqu'à 3 niveaux, suivant la complexité du cas rencontré.

Il s’agit de démarches pluridisciplinaires, associant ergothérapie, neuropsychologie, orthophonie, orthoptie, psychomotricité, etc. Le dispositif est assorti d’une évaluation régulière, afin de mesurer l’évolution de l’enfant. Les parents sont pour leur part informés et accompagnés, leur consentement est requis à chaque étape du parcours.

Bien entendu, malgré les efforts consentis depuis 15 ans en matière de dépistage et de traitement, des progrès sont encore possibles. Partant de ce constat, la HAS encourage les professionnels concernés à améliorer leur expertise, particulièrement au travers de la formation. De plus, elle invite les ARS à favoriser davantage la diffusion d’informations relatives à ces problématiques…

Consultez le guide .

(*) Dysphasies, dyslexies, dysorthographies, dyscalculies, dyspraxies, dysgraphies, etc.

Partager cette page