Vous êtes dans : Accueil > L'essentiel de l'actu > Environnement > ATMO : un nouveau souffle

ATMO : un nouveau souffle

le 11 janvier 2021 par Didier Robino

Atmo

L’indice « ATMO », censé refléter la pureté de l’atmosphère, gagne en précision …

Créé au début des années 90 et révisé 10 ans plus tard, l’indicateur n’avait depuis subit aucune évolution, et de ce fait souffrait de critiques, eu égard à son caractère incomplet.

Car les mesures effectuées excluaient jusqu’ici les fameuses particules PM2.5, qui ont la triste réputation de pénétrer facilement dans l’organisme et seraient responsables de près de 50 000 décès par an …

Or, cette lacune est désormais comblée, puisque le paramètre figure bien depuis le 1er janvier 2021, aux côtés des autres polluants déjà évalués, à savoir les particules PM10, l’ozone, le dioxyde d’azote et le dioxyde de soufre.

Notons que l’échelle d’appréciation connaît également quelques retouches, avec la suppression du degré « très bon  » au profit de « extrêmement mauvais  » (*). Ajoutons que le code couleur associé se compose dorénavant d’une nouvelle gamme allant du bleu (bon) au magenta (extrêmement mauvais) …

Consultez le communiqué .

Consultez la situation en Nouvelle-Aquitaine.

SUR LE MÊME THÈME :

(*) Elle est désormais composée des 6 paliers suivants : bon, moyen, dégradé, mauvais, très mauvais, extrêmement mauvais.

Partager cette page