Vous êtes dans : Accueil > Archives > Archives Solidarité > Déserts médicaux : le Sénat pour la manière forte

Déserts médicaux : le Sénat pour la manière forte

le 20 février 2013

Sujet polémique par excellence, la réduction des déserts médicaux vient de faire l'objet d'un rapport sénatorial à la tonalité plutôt énergique…

Toutes les études le montrent : la France ne connaît pas de pénurie de médecins (il n'y en a même jamais eu autant !), c'est plutôt leur répartition qui pose problème. Pour casser cette spirale négative, un groupe de travail sénatorial « composé de manière pluraliste » a auditionné pendant 8 mois les acteurs concernés (ordres, syndicats, associations d'élus, de consommateurs, gestionnaires de caisses d'assurance sociale, etc.). Cette écoute a été complétée par un certain nombre de déplacements en régions et à l'étranger.

Comme nous l'évoquions en introduction, les auteurs appellent à une prise de conscience, et à des décisions « fortes et volontaires » de la part des pouvoirs publics. Ils fustigent au passage l'inefficacité des politiques –notamment incitatives- menées jusqu'à présent.

Parmi les 16 propositions avancées, certaines avaient déjà précédemment été préconisées, comme le développement de la télémédecine, le soutien financier à la création de structures mutualisées pluri-professionnelles, ou l'exonération du paiement des cotisations d'assurance vieillesse pour les médecins retraités reprenant ou poursuivant une activité dans les zones sous-médicalisées. D'autres suggestions sont plus « iconoclastes », comme le conventionnement sélectif en fonction de la zone d'installation, ou l'obligation pour les médecins spécialistes d'exercer à la fin de leurs études (et pendant deux ans), dans les hôpitaux des chefs-lieux de départements dépourvus de praticiens de ce type. En outre, on retiendra que les sénateurs envisagent d'étendre dans un second temps cette contrainte aux médecins généralistes, qui seraient ainsi tenus d'exercer en zone « sous-dotée », au début de leur carrière…

Consultez le rapport .

Pour aller plus, consultez nos articles sur ce thème :

« Déserts médicaux : question de point de vue ».

« Déserts médicaux : une page se tourne… ».

Partager cette page