Vous êtes dans : Accueil > Archives > Archives Solidarité

Archives Solidarité

le 29 avril 2013

L'inégalité sociale en Aquitaine étudiée par l'INSEE

le 8 septembre 2005

L'INSEE-Aquitaine vient de publier une étude intitulée «Inégalité sociale des quartiers prioritaires» (août 2005). Le document tente de mesurer le degré des handicaps sociaux des quartiers prioritaires des communes des sept agglomérations signataires d'un contrat de ville 2000-2006 : Bergerac, Périgueux, Bordeaux, Mont-de-Marsan, Agen, Bayonne et Pau.

On compte une centaine de quartiers prioritaires situés en milieu urbain dans la région. Mais plus de la moitié de ces quartiers sont en situation de précarité. Une trentaine sont confrontés à de grandes difficultés sociales.

Pour consulter cette étude, cliquez ici .

Disparités d'accueil des personnes handicapées

le 29 août 2005

Le ministère de la Santé et des Solidarités vient d'éditer une étude intitulée « L'implantation départementale des établissements pour adultes handicapés ». Selon cette étude, le taux d'équipement moyen (toutes catégories confondues) est de 68 places pour 10000 adultes de 20 à 59 ans.

Par ailleurs, 23% des adultes handicapés sont accueillis dans un établissement situé dans un autre département que celui du dépôt de demande. Enfin, l'étude confirme la « spécialisation » de certains départements.

Pour consulter cette étude, cliquez ici .

Les budgets sociaux des Départements augmentent de 9,6%

le 5 juillet 2005

Les Départements ont vu leurs dépenses d'aide sociale augmenter de 9,6%, atteignant 24,46 milliards d'euros. C'est ce que montre l'Association des départements de France (ADF) dans son analyse des budgets primitifs 2005 de 99 départements.

Les crédits d'aide sociale des départements représentent désormais 64,1% des dépenses de fonctionnement : RMI, APA, enfance et famille et personnes handicapées… Selon l'ADF, ce budget devrait s'amplifier avec l'impact de la loi handicap du 11 février 2005 qui entrera en application le 1er janvier 2006.

Plus de personnels formés dans les établissements pour personnes âgées

le 14 juin 2005

La secrétaire d'Etat aux personnes âgées a signé, dernièrement, des accords cadres avec deux organismes paritaires collecteurs agréés (Opca) du secteur sanitaire et social*. Objectif : former 5000 aides-soignants supplémentaires en trois ans, afin de répondre aux besoins en personnels des établissements d'accueil pour les personnes âgées dépendantes (Ehpad). L'Etat devrait apporter près de 12,5 millions d'euros entre 2005 et 2007.

Ces formations pourront prendre la forme d'une formation qualifiante complète, d'une mise à niveau des personnels non qualifiés ou d'un accompagnement des salariés non diplômés ayant obtenu un avis favorable de recevabilité d'une demande de validation des acquis de l'expérience (VAE).

*
Le Formahp et l'Unifaf

Création prochaine d'une agence nationale des services à la personne

le 3 juin 2005

Le ministre de la cohésion sociale, Jean-Louis Borloo, a annoncé la création, en septembre 2005, d'une agence nationale des services à la personne qui concernera à la fois les personnes utilisatrices du service, les salariés et les employeurs du secteur.

L'objectif est triple : la réduction des coûts, la simplification de l'accès au service et la qualité des prestations via un agrément par l'Etat. Le projet de loi sera discuté au parlement à partir du 8 juin.

Des psychologues en soutien aux aides à domicile

le 17 mai 2005

Le Centre de gestion des Landes vient de se doter d'un service d'Accompagnement Professionnel des Aides à Domicile (APAD) constitué de deux psychologues. Leur mission : soutenir et accompagner les agents sociaux exerçant ce type d'activité.

Ce service est mis gratuitement à disposition des collectivités landaises possédant un service d'aide à domicile (CCAS, CIAS, Communautés de communes…). Ainsi, près de 1200 agents sont directement concernés.

En savoir plus

Un fonds pour l'insertion des personnes handicapées dans les fonctions publiques

le 12 mai 2005

L'article 36 de la loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, instaure la création d'un fonds pour l'insertion des personnes handicapées dans les fonctions publiques. Objectif : favoriser l'insertion professionnelle des personnes handicapées au sein des trois fonctions publiques ainsi que la formation et l'information des agents.

Les recettes proviendront vraisemblablement d'une contribution annuelle calculée selon des modalités proches de celles que perçoit l'AGEFIPH. La mise en place d'une structure chargée de mettre en œuvre les orientations de ce fonds au plan régional ou départemental est actuellement testée en Lorraine. Pour plus d'infos, cliquez ici .

Du CCAS au CIAS : un transfert incertain

le 12 mai 2005

La loi 2005-32 du 18 janvier 2005 de programmation pour la cohésion sociale permet dorénavant aux communautés de communes et d'agglomération d'exercer (au titre des compétences «au choix»), l'action sociale d'intérêt communautaire.

Cependant, le régime juridique des transferts des personnels des CCAS vers les CIAS semble incertain. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le numéro 92 des Cahiers juridiques, en cliquant ici .

 

Le point sur le développement des services à la personne

le 29 avril 2005

Le ministère de l'emploi, du travail et de la cohésion sociale vient de présenter un rapport qui présente la situation du secteur des services à la personne.

Le document propose notamment des programmes-cadres afin d'accélérer le développement d'enseignes de référence. Objectif : promouvoir un accès universel à des services de qualité, réformer l'Etat pour mieux reconnaître l'importance des services, adapter les réglementations pour dynamiser le développement d'une offre plurielle de qualité.

Consulter le rapport, en cliquant ici .

SVA : les démarches facilitées pour les personnes handicapées

le 23 novembre 2004






Le Site pour la Vie Autonome (SVA) est opérationnel depuis le 1er octobre 2004. Le but est de faciliter l'accès aux aides techniques destinées aux personnes handicapées.

Géré par l'Union Landaise de la Mutualité Française, le SVA a déjà reçu une soixantaine de demandes, grâce à un important réseau de professionnels : équipes médicales, associations, organismes financeurs, travailleurs sociaux…

En savoir plus

Partager cette page