Vous êtes dans : Accueil > Archives > Archives Solidarité

Archives Solidarité

le 29 avril 2013

APA : + 8% d'allocataires en un an

le 2 novembre 2005

Selon une étude menée par le ministère de la Santé*, 891 000 personnes âgées dépendantes bénéficiaient de l'allocation personnalisée d'autonomie (APA) au 30 juin 2005, soit 8% de plus que l'an dernier.

Une majorité des bénéficiaires réside à domicile (59% contre 41% en EHPA). 43% des personnes allocataires de l'APA sont considérées comme « modérément dépendantes ». Enfin, les montants moyens perçus par les allocataires sont en augmentation, de même que la participation financière demandée aux bénéficiaires eux-mêmes.

* « L'Allocation personnalisée d'autonomie au 30 juin 2005 », Etudes et résultats, n° 434, octobre 2005, DREES .

Décret sur la composition des CA des établissements publics sociaux

le 25 octobre 2005

Le décret relatif à la composition des conseils d'administration des établissements publics sociaux et médico-sociaux locaux et aux modalités de désignation de leurs membres (modifiant le code de l'action sociale et des familles) est paru au Journal officiel (07/10/2005).

Le décret n° 2005-1260 du 4 octobre 2005 détaille la composition exacte du conseil d'administration (origine des représentants, modalités de désignation des représentants ...). Pour le consulter, cliquez ici .

OPDHLM des Landes : 1033 logements réhabilités

le 4 octobre 2005






L'office public des H.L.M. des Landes vient de lancer un vaste programme de réhabilitation d'une partie de son parc de logements collectifs. Cette campagne de rénovation concerne 1033 logements. Coût de l'opération : 17,5 millions d'euros.

Dix-huit ensembles immobiliers seront ainsi réhabilités, dans un délai de trois ans. Il s'agit notamment d'assurer la sécurité et l'étanchéité de ces ensembles, construits, pour la plupart, entre 1960 et 1970.

En savoir plus

L'inégalité sociale en Aquitaine étudiée par l'INSEE

le 8 septembre 2005

L'INSEE-Aquitaine vient de publier une étude intitulée «Inégalité sociale des quartiers prioritaires» (août 2005). Le document tente de mesurer le degré des handicaps sociaux des quartiers prioritaires des communes des sept agglomérations signataires d'un contrat de ville 2000-2006 : Bergerac, Périgueux, Bordeaux, Mont-de-Marsan, Agen, Bayonne et Pau.

On compte une centaine de quartiers prioritaires situés en milieu urbain dans la région. Mais plus de la moitié de ces quartiers sont en situation de précarité. Une trentaine sont confrontés à de grandes difficultés sociales.

Pour consulter cette étude, cliquez ici .

Disparités d'accueil des personnes handicapées

le 29 août 2005

Le ministère de la Santé et des Solidarités vient d'éditer une étude intitulée « L'implantation départementale des établissements pour adultes handicapés ». Selon cette étude, le taux d'équipement moyen (toutes catégories confondues) est de 68 places pour 10000 adultes de 20 à 59 ans.

Par ailleurs, 23% des adultes handicapés sont accueillis dans un établissement situé dans un autre département que celui du dépôt de demande. Enfin, l'étude confirme la « spécialisation » de certains départements.

Pour consulter cette étude, cliquez ici .

Les budgets sociaux des Départements augmentent de 9,6%

le 5 juillet 2005

Les Départements ont vu leurs dépenses d'aide sociale augmenter de 9,6%, atteignant 24,46 milliards d'euros. C'est ce que montre l'Association des départements de France (ADF) dans son analyse des budgets primitifs 2005 de 99 départements.

Les crédits d'aide sociale des départements représentent désormais 64,1% des dépenses de fonctionnement : RMI, APA, enfance et famille et personnes handicapées… Selon l'ADF, ce budget devrait s'amplifier avec l'impact de la loi handicap du 11 février 2005 qui entrera en application le 1er janvier 2006.

Plus de personnels formés dans les établissements pour personnes âgées

le 14 juin 2005

La secrétaire d'Etat aux personnes âgées a signé, dernièrement, des accords cadres avec deux organismes paritaires collecteurs agréés (Opca) du secteur sanitaire et social*. Objectif : former 5000 aides-soignants supplémentaires en trois ans, afin de répondre aux besoins en personnels des établissements d'accueil pour les personnes âgées dépendantes (Ehpad). L'Etat devrait apporter près de 12,5 millions d'euros entre 2005 et 2007.

Ces formations pourront prendre la forme d'une formation qualifiante complète, d'une mise à niveau des personnels non qualifiés ou d'un accompagnement des salariés non diplômés ayant obtenu un avis favorable de recevabilité d'une demande de validation des acquis de l'expérience (VAE).

*
Le Formahp et l'Unifaf

Création prochaine d'une agence nationale des services à la personne

le 3 juin 2005

Le ministre de la cohésion sociale, Jean-Louis Borloo, a annoncé la création, en septembre 2005, d'une agence nationale des services à la personne qui concernera à la fois les personnes utilisatrices du service, les salariés et les employeurs du secteur.

L'objectif est triple : la réduction des coûts, la simplification de l'accès au service et la qualité des prestations via un agrément par l'Etat. Le projet de loi sera discuté au parlement à partir du 8 juin.

Des psychologues en soutien aux aides à domicile

le 17 mai 2005

Le Centre de gestion des Landes vient de se doter d'un service d'Accompagnement Professionnel des Aides à Domicile (APAD) constitué de deux psychologues. Leur mission : soutenir et accompagner les agents sociaux exerçant ce type d'activité.

Ce service est mis gratuitement à disposition des collectivités landaises possédant un service d'aide à domicile (CCAS, CIAS, Communautés de communes…). Ainsi, près de 1200 agents sont directement concernés.

En savoir plus

Un fonds pour l'insertion des personnes handicapées dans les fonctions publiques

le 12 mai 2005

L'article 36 de la loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, instaure la création d'un fonds pour l'insertion des personnes handicapées dans les fonctions publiques. Objectif : favoriser l'insertion professionnelle des personnes handicapées au sein des trois fonctions publiques ainsi que la formation et l'information des agents.

Les recettes proviendront vraisemblablement d'une contribution annuelle calculée selon des modalités proches de celles que perçoit l'AGEFIPH. La mise en place d'une structure chargée de mettre en œuvre les orientations de ce fonds au plan régional ou départemental est actuellement testée en Lorraine. Pour plus d'infos, cliquez ici .

Partager cette page