Vous êtes dans : Accueil > Archives > Archives Solidarité - santé

Archives Solidarité - santé

le 29 avril 2013

Eté 2004 : Les maisons de retraite au frais

le 26 mai 2004






Le ministre de la santé et de la protection sociale, Philippe Douste-Blazy a présenté officiellement, le 5 mai dernier, son Plan canicule.


Il y précise, entre autre, la nécessité pour les établissements d'accueil des personnes âgées et des personnes handicapées de s'équiper d'une pièce rafraîchie avant la fin du mois de juin.


Dans le département, certains établissements étaient déjà équipés, tandis que d'autres ont engagé des travaux d'aménagement avec l'aide financière du Conseil général des Landes…

En savoir plus

La date de lancement du RMA repoussée par le Conseil général des Landes

le 20 avril 2004

Le Conseil général des Landes a décidé à l'unanimité lors de la session budgétaire du 5 février 2004 de repousser la date de lancement du RMA * (Revenu Minimum d'Activité), loi votée par l'Assemblée Nationale le 25 novembre 2003.


Cette décision a été motivée par le fait que le jour de la séance, les Conseils généraux chargés de sa mise en oeuvre n'avaient toujours pas reçu les textes d'application de la loi censée entrer en vigueur au 1er janvier.


Outre ce moratoire, le Conseil général a décidé d'exclure du RMA les entreprises privées et les collectivités locales. Seules les structures d'insertion par l'activité économique pourront en bénéficier. Cette position, défendue par le Président Emmanuelli, a été prise afin d'éviter de créer une main-d'œuvre à "bon marché", financée sur fonds public à destination du secteur privé.


*
le RMA est un contrat de travail à temps partiel, rémunéré sur la base du SMIC et réservé aux allocataires du RMI (Revenu minimum d'insertion).

Sos enfance maltraitée : 62 appels en 2002

le 24 février 2004

 

 


 

Sos enfance maltraitée existe depuis 1986 dans les Landes. Outre la mise en service d'un n° vert départemental, il a été procédé à la mise en place avec l'autorité judiciaire d'un recueil permanent des signalements, quelle que soit leur origine, ainsi qu'un protocole sur le circuit et les méthodes de signalement d'enfants en danger ...

 


Pour toute information, contactez :
, au Conseil général des Landes

Partager cette page