Vous êtes dans : Accueil > Archives > Archives Environnement - sécurité > La Tarification Incitative tiendrait ses promesses

La Tarification Incitative tiendrait ses promesses

le 11 avril 2016 par Didier Robino

Le CGDD vient de rendre publique une étude mesurant les effets de l’adoption d’une redevance incitative sur l’enlèvement des ordures ménagères, proportionnelle aux tonnages de déchets collectés…

La TI connait un succès grandissant (*), en partie explicable par les aides consenties par l’ ADEME pour accompagner sa mise en place.

Mais au-delà de cet avantage, les services publics attendent d’autres retombées, dont en premier lieu la diminution de la production d’ordures, l’augmentation du tri sélectif, et par voie de conséquence, la maîtrise ou la réduction du coût final du service pour l’usager…

Si l’on en croit l’étude, la baisse des quantités est bien au rendez-vous, de manière significative (quasiment 30% en moins). La répercussion est quasi-instantanée, on constate même une anticipation par rapport au démarrage effectif de la tarification, car il s’accompagne souvent d’une campagne de sensibilisation menée en amont par la collectivité responsable.

L’effet incitatif vers une adoption du tri se confirme également (en augmentation de + de 30%), sans pour autant que celui-ci ne connaisse de dégradation, en comparaison avec la période précédant l’instauration de la taxe, et sans que les actes inciviques, tels l’abandon sauvage de résidus, ne souffrent d’une progression significative…

Consultez l’étude .

A lire également, notre article «  Gestion des déchets : anticiper les évolutions »

(*) Reposant sur le principe « pollueur-payeur  », la TI varie en fonction de la quantité d’ordures générée. Pour l’heure, elle s’applique à environ 5 millions de français. La loi relative à la transition énergétique projette qu’elle en concernera 15 millions en 2020, et 25 millions dès 2025…

Partager cette page