Vous êtes dans : Accueil > Archives > Archives Environnement - sécurité > L’extinction des feux programmée

L’extinction des feux programmée

le 4 février 2019 par Didier Robino

La lutte contre la pollution lumineuse va prendre une dimension plus drastique, avec la parution de deux arrêtés assez radicaux…

Cette publication, il faut bien le dire contrainte, du fait d’une mise en demeure du Conseil d’état (1), vient renforcer les dispositions énoncée par d’autres textes parus il y a quelques années, concernant notamment l’éclairage des façades, bureaux, et enseignes publicitaires. (2).

Ainsi, dès 1er janvier 2021, il faudra rajouter à la précédente énumération : les parcs et jardins accessibles au public, les parcs de stationnement, les équipements sportifs de plein air, les chantiers, etc. Notons en outre que pour un certain nombre de lieux, l’amplitude des horaires d’éclairage est précisée ; par exemple : « au plus tard à 1 heure du matin  » ou « une heure après la fermeture du site »…

Ajoutons que plusieurs directives techniques figurent également à l’article 3, cela concerne aussi bien l’orientation des dispositifs que leur puissance, sans oublier leur température de couleur, ou encore la densité surfacique du flux lumineux.

Le second arrêté dresse, quant à lui, une liste de 11 sites d’observation astronomique devant être protégés de la lumière nocturne dans un rayon de 10 kilomètres, au nombre desquels on compte l’observatoire du Pic du Midi de Bigorre…

Consultez l’arrêté relatif à la prévention, à la réduction et à la limitation des nuisances lumineuses .

Consultez l’arrêté  fixant la liste et le périmètre des sites d'observation astronomique exceptionnels .

(1) Déclenchée à la suite d’une consultation publique et de recours de la part de certaines associations de protection de l’environnement.
(2) Consultez nos articles «  La publicité extérieure retouchée  » et «  Que la lumière ne soit plus  ».

Partager cette page