Vous êtes dans : Accueil > Archives > Archives Environnement - sécurité > 2004-2009

2004-2009

le 31 octobre 2019

Sécheresse 2003 : l'état de catastrophe naturelle reconnu

le 13 décembre 2005

L'arrêté de reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle lié aux mouvements de terrain consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols de juillet à septembre 2003, a été publié au journal officiel n°289 du 13 décembre 2005 (p.19171).

Dans les Landes, les communes faisant l'objet de cette reconnaissance sont Heugas, Saint-Geours-d'Auribat, Saint-Lon-les-Mines et Tilh. L'état de catastrophe naturelle constaté peut ouvrir droit à la garantie des assurés contre les effets des catastrophes naturelles.

Pour consulter cet arrêté, cliquez sur www.journal-officiel.gouv.fr

Classement des eaux de baignade

le 10 juin 2005

Le ministère de la santé publie un classement qualitatif des eaux de baignade dans chaque département français en 2004. Ce classement devrait être réactualisé, en temps réel, tout au long de l'été.

Selon ces évaluations, 95,3% des eaux sont conformes à la réglementation européenne. Les contrôles sont effectués par les directions départementales des affaires sanitaires et sociales (DDASS).

Consultez ces données, en cliquant sur http://baignades.sante.gouv.fr/

Gestion de l'eau dans les Landes : la régie privilégiée

le 24 février 2005






Les Landais consomment annuellement près de 40 millions de mètres cubes d'eau potable. Mais ce chiffre cache d'importantes disparités dans le département : modes de gestion, prix, ressources…

La gestion de l'eau potable et de l'assainissement revêt donc un caractère majeur, tant d'un point de vue économique qu'environnemental.

En savoir plus

Eté 2004 : les plages passées au crible

le 14 juin 2004






L'été est là … Alors, les plages landaises se font belles.


Cribleuses et autres tracteurs passent régulièrement, assurant derrière eux, un sable fin et propre.


Outre le programme de nettoyage global et systématique du littoral mis en place par le Conseil général des Landes, la plupart des communes assure également leur part de ratissage. C'est le cas de la commune de Messanges…

En savoir plus

Le prix de l'eau en question

le 13 mai 2004






Le Conseil d'Etat vient de donner son feu vert à l'action du Conseil général des Landes en faveur des services publics de l'eau en gestion directe, ce qui faisait l'objet de contestations devant les tribunaux depuis 1996 (tribunal administratif de Pau puis Cour administrative d'appel de Bordeaux).


Le département, qui subventionne les investissements des communes ou de leurs groupements en matière d'eau et d'assainissement, avait décidé en 1996 de favoriser ceux qui choisissaient la gestion en régie.


La Haute juridiction, réunie en Assemblée plénière, a donc confirmé la légalité de ces mesures.


Dans les Landes, c'est un volume annuel de près de quarante millions de mètres cubes d'eau potable, qu'il s'agit de produire et de distribuer, dont une partie est ensuite collectée et traitée dans les stations d'épuration.

Prestige : les Landes créent un Syndicat mixte de protection du littoral

le 1 mars 2004






Un syndicat mixte de protection du littoral landais a été créé début octobre à l'initiative du Conseil général et des communes sinistrées (exceptée la commune de Biscarrosse).


Sa mission principale est d'obtenir réparation des préjudices liés au naufrage du "Prestige". Pour cela des procédures judiciaires devront être engagées, avec, au bout, espérons-le, des dédommagements et la condamnation des responsables...


Dans un premier temps, des experts vont être mandatés, afin d'évaluer l'étendue des dommages économiques...


Il est à noter que le budget, (financé pour moitié par les communes et l'autre moitié par le Conseil général des Landes) sera de 150 000 euros par an dès 2004.

Lutte contre les incendies : le rôle capital des maires

le 30 juin 2009







Alors que des incendies ont ravagé plus de 200 hectares dans les Landes fin juin et que la menace pour l'été est réelle, en raison de l'état des forêts dévastées par la tempête Klaus, il est important de rappeler le rôle joué par les maires dans la prévention et la lutte.


Le maire, directeur des opérations de secours

Au titre de ses pouvoirs de police, le maire est Directeur des Opérations de Secours (DOS). Les sapeurs pompiers, qui commandent les opérations de secours (COS), sont à sa disposition pour mettre en œuvre une stratégie d'intervention. Quand l'incendie se propage à une seconde commune, le Préfet devient le DOS. Trop de maires ignorent cette responsabilité selon le Colonel Olivier Bourdil, Directeur Départemental du SDIS des Landes. « Le COS va gérer l'intervention, mais s'il y a des choix fondamentaux à faire, des arbitrages, ce sera au maire de les faire », explique le Colonel. « Imaginez par exemple, notamment avec cette nouvelle problématique des chablis, que l'on soit obligé de définir des priorités en ce qui concerne les actions à mener. Je peux être amené à dire à un maire : « le feu est en propagation libre, j'ai beaucoup de difficultés pour l'éteindre parce que je ne peux pas y accéder. Je vais donc axer ma priorité et toutes mes forces pour la protection de tel camping. Est-ce que vous êtes d'accord avec cette stratégie ? ». Et le maire me dira oui ou non. S'il dit non, il assumera les responsabilités, puisqu'il est le Directeur des opérations de secours. »

Avant l'arrivée des pompiers, le maire, ou ses adjoints, peuvent prendre des mesures, comme faire évacuer une zone habitée. Ils peuvent ensuite être des facilitateurs, en indiquant par exemple les bornes d'incendie, ou informer sur le nombre de personnes habitant les environs, et sur leur présence au moment du sinistre.

En savoir plus

Feux de forêt : l'Ordre départemental 2008 en ligne

le 27 mars 2008







L'Ordre d'Opérations Départemental Feux de Forêts 2008 définit l'organisation de la lutte contre les incendies de forêts sur le département des Landes pour 2008. Le document précise notamment le maillage opérationnel, établit les moyens de lutte et définit l'organisation du commandement.

Cette édition comprend quelques nouveautés. Ainsi, le recours à la surveillance aérienne diminue et s'inscrit en complément de PRODALIS, le programme de détection automatique et de localisation des incendies par surveillance vidéo. Par ailleurs, le réseau des télétransmissions se modernise.

En savoir plus

Le SDIS 40 lance PRODALIS

le 12 novembre 2007







Vendredi 19 octobre 2007, le Service Départemental d'Incendie et de Secours des Landes (SDIS 40) a inauguré son « Programme de Détection Automatique et de Localisation des Incendies par Surveillance Vidéo », PRODALIS.

Cet événement a été marqué par la présence de nombreux élus locaux, ainsi que par les interventions de Henri Masse, Directeur de la Défense et de la Sécurité Civile, Sylvie Alexandre, Adjointe au Directeur général de la forêt du Ministère de l'Agriculture, Etienne Guyot, Préfet des Landes, Henri Emmanuelli, Président du Conseil Général des Landes...

En savoir plus

Le nouvel Ordre d'Opérations Départemental Feux de Forêts est signé…

le 7 mars 2006







Document opérationnel réglementaire et obligatoire du SDIS des Landes, l' Ordre d'Opérations Départemental Feux de Forêts 2006 a été validé le 20 Février dernier par Monsieur le Préfet des Landes.

Il s'applique à l'ensemble des moyens départementaux susceptibles de participer aux opérations de lutte contre les incendies de forêts dans les Landes.

En savoir plus

Partager cette page