Vous êtes dans : Accueil > Archives > Archives Culture - patrimoine > Cette littérature qui panse les blessures

Cette littérature qui panse les blessures

le 7 septembre 2018 par Didier Robino

Le passage à l’écriture équivaut parfois à une thérapie, à une renaissance : ce fut particulièrement le cas pour le prochain invité des « rendez-vous  » de la  MDLCharles Juliet

Car une enfance et une adolescence jalonnées par le malheur et les humiliations ont marqué l’homme au plus profond, entraînant dépression et pensées suicidaires.

Abandonné dès sa prime jeunesse (*), garçon vacher puis enfant de troupe, il doit affronter les brimades et la précarité...

Promis à une carrière militaire, il décide à vingt-trois ans de se faire réformer et de renoncer aux études de médecine qu’il avait entamées, pour se consacrer totalement au métier d’auteur…

Après une longue et douloureuse traversée du désert, il connait son premier succès en 1989, avec « L'année de l'éveil  », qui obtint le Grand Prix des lectrices du magazine « Elle  ».

Traduit dans de nombreux pays, Charles Juliet est unanimement salué comme un écrivain majeur, il a d’ailleurs dernièrement été récompensé par le Prix Goncourt de la poésie et le Grand prix de littérature de l'Académie pour l’ensemble de son œuvre…

Rendez-vous avec Charles Juliet
Médiathèque « Les Temps Modernes » - Tarnos (40).

Le 11 septembre 2018 à 19h

Suivi d’une séance de dédicaces
L’entrée est libre et gratuite dans la mesure des places disponibles...

Téléchargez le programme complet.

(*) Son père le confie très tôt à une famille de paysans après que sa mère eut été internée en hôpital psychiatrique. Elle décédera faute de soins durant la seconde guerre mondiale.

Partager cette page